La conception d’un Plan de Continuité d’Activité (noté PCA) n’est pas sans difficultés. Ici, nous nous intéresserons à synthétiser la démarche de conception d’un plan de continuité d’activité, à identifier les écueils à éviter pour chaque étape et à souligner les facteurs clés de succès.

Les enjeux de la continuité d’activité pour les entreprises
Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises sont exposées à des risques majeurs d’origines diverses (climatiques, pandémies, accidents, malveillances, conflits sociaux, défaillances techniques, erreurs, terrorisme, …). Ces risques peuvent entrainer de véritables sinistres pouvant avoir des conséquences gravissimes, voire définitives sur leurs activités et leurs missions.

Elles sont donc amenées à gérer des situations imprévues pouvant entraîner des chocs extrêmes ayant pour conséquence une incapacité à redémarrer les activités et de fournir les services attendus par les clients ou usagers. L’impact est alors extrêmement grave, perte financière lourde, perte de confiance des clients, des partenaires, sanction civile ou pénale, …). Selon le Disaster Recovery Institute International, au Canada, 43% des entreprises ferment après un sinistre et 29% de celles qui survivent périclitent dans les deux ans qui suivent.

Afin de faire face à ces statistiques préoccupantes, la réglementation et la normalisation se sont fortement précisées.  Les exemples ci-dessous n’ont pas pour objectif de formaliser une liste exhaustive, mais bien d’illustrer l’avancement des exigences juridiques et l’évolution des outils normatifs.

Lire la suite de l’article